KADER ARIF, NOUVEAU MINISTRE DELEGUE AUX ANCIENS COMBATTANTS

Kader Arif, nommé ministre délégué aux anciens combattants le 16 mai 2012, est né à Alger le 3 juillet 1959. Titulaire d’une maîtrise de communication de l’Ecole supérieure d’audiovisuel de l’université Toulouse II, il sert comme chargé de mission auprès de Lionel Jospin (1988 – 1995), puis dans le privé comme directeur régional d’un tour opérateur (1995 – 1999) avant de rejoindre l’université comme cadre d’administration (1999 – 2001).

Député européen depuis 2004, membre de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen, militant socialiste depuis 1983, il est Premier secrétaire de la fédération de Haute – Garonne (2000 – 2008), membre du bureau national depuis 2000, secrétaire national aux relations internationales, chargé des questions Nord – Sud (2002 – 2003), chargé de la mondialisation (2003 – 2005), chargé des fédérations (2005 – 2008).

BPC « Tonnerre » : Cérémonie au cimetière militaire Ben M’Sick de Casablanca

Par BPC Tonnerre le mercredi, 30 mai 2012, 21:37

A l’occasion de l’escale du BPC « Tonnerre » à Casablanca du 23 au 27 mai 2012, une délégation s’est rendue dans le carré militaire du cimetière européen Ben M’Sick. Une gerbe a été déposée par monsieur Pierre Voillery, consul général de France à Casablanca, monsieur Bernard Paquelier, directeur du service des anciens combattants à l’ambassade de France au Maroc, et le capitaine de vaisseau Jean-François Quérat, commandant le BPC « Tonnerre ». Le capitaine de frégate Kérébel, attaché de défense adjoint et organisateur de cette cérémonie, accompagnait le dispositif. Lire la suite

On l’oublie: le 29 mai, c’est la journée internationale des Casques bleus

  • Depuis dix ans, le 29 mai est la « journée internationale des Casques bleus ». Dix ans que l’on rend hommage, mais dans la discrétion malheureusement, aux soldats de la paix de l’Onu.

Cette année, le thème est « Le maintien de la paix, un partenariat mondial ». Comme il l’est expliqué sur le site de l’Onu, « pour maintenir la paix, l’ONU a besoin d’un partenariat mondial entre les États Membres, qui généreusement fournissent les troupes, la police et les ressources financières, et le Conseil de sécurité, les pays hôtes, le Secrétariat, les partenaires de l’ONU et les organisations régionales. »

 

 

 

 

 

Quelques chiffres (en date du 30 avril 2012):
•Opérations de maintien de la paix depuis 1948 : 67
•Opérations en cours : 16
•Opérations en cours dirigées et appuyées par le Département des opérations de maintien de la paix : 17
•Personnel en uniforme : 98 917 (Contingents militaires : 82 549. Police : 14 335. Observateurs militaires : 2 033)
•Personnel civil (au 29 février 2012) : 17 758 (International : 5 493. Local: 12 500)
•Volontaires des Nations Unies : 2 424
•Nombre total de personnel affecté aux 16 opérations de maintien de la paix : 119 334
•Nombre total de personnel affecté aux 17 opérations de maintien de la paix dirigées par le DOMP : 121 562
•Pays fournissant du personnel en uniforme : 117
•Pertes totales : 2 994

Tchad : soutien de la force Epervier auprès des anciens combattants tchadiens

Article FIL DÉFENSE Mise à jour : 24/05/2012 14:33

Du 18 avril au 08 mai 2012, la Force Epervier a appuyé une mission de l’ambassade de France pour le paiement des pensions de près de 3800 anciens combattants ayant servi la France ou ayant-droits. 200 militaires français ont sécurisé les convois routiers.

Ces opérations se sont déroulées dans les villes de Moundou, Mongo, Sarh, Abéché et N’Djaména, au Tchad. Armé par la compagnie de maintenance adaptée au théâtre (CIMAT), le régiment d’infanterie Chars de Marine (RICM), le 8e régiment d’artillerie de Commercy, une équipe de cynophile et une équipe médicale, le dispositif a engagé une quarantaine de véhicules militaires.

A cette occasion, à Sarh, anciennement appelée Fort Archambault, les marsouins d’Epervier ont réhabilité le cimetière de l’ancien camp français. Ce cimetière est composé de près de 10 tombes de militaires français morts au combat à la fin du 19e ou au début du 20e siècle.

Ils se sont aussi rendus au foyer des anciens combattants, ce qui a permis de maintenir un lien entre les anciens soldats tchadiens ayant servi la France. Certains ont combattu au sein des Forces françaises libres, d’autres en Indochine.

Le Tchad est l’un des derniers pays où la France met en œuvre ce mode opératoire pour honorer le paiement des pensions aux anciens combattants ayant servi la France. La force Epervier y participe pleinement.

Sources : EMA
Droits : Ministère de la Défense et des anciens combattants