Nouveaux critères d’attribution à la carte du combattant…!

La carte du combattant, qui donne lieu à divers avantages sociaux, sera attribuée à partir de 2015 à tous les militaires ayant servi pendant au moins quatre mois en opération extérieure, selon le projet de budget présenté par le secrétariat d’Etat aux Anciens combattants.

Défendu par le secrétaire d’Etat Kader Arif,le budget 2015 fait un effort important en faveur des militaires engagés en Opex, souligne le secrétariat dans un communiqué reçu lundi.

 

« Ainsi, la carte du combattant sera attribuée à tous les militaires ayant participé à une opération extérieure pendant au moins quatre mois « , écrit-il. Il fallait jusqu’à présent avoir appartenu à une unité combattante pendant trois mois ou avoir participé à « des actions de feu ou de combat » pour en bénéficier.

Effectif à partir du 1er octobre 2015, l’élargissement de ces critères « représentera une dépense supplémentaire de 0,4 million (d’euros) en 2015, 6,3 millions en 2016 et 6,9 millions en 2017« , précise le secrétariat d’Etat.

Le projet de budget 2015 pour les Anciens combattants et la Mémoire s’élève au total à 2,6 milliards d’euros. Il permet, selon lesecrétariat d’Etat, de consolider les droits des bénéficiaires, la dépense moyenne par ancien combattant étant « stabilisée ».

La carte du combattant donne notamment droit à la retraite du combattant et à des avantages procurés par l’ONAC-VG (Office national des anciens combattants et victimes de guerre), comme l’accueil dans des établissements d’hébergement ou des maisons de retraite.La séquence mémorielle entamée en 2014, avec le début des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, se poursuivra par ailleurs, avec une dotation budgétaire de 22,7 millions d’euros.

Note de VJC : La carte du combattant sera attribuée à partir du 1er octobre 2015 à tous les militaires ayant servi pendant au moins quatre mois en opération extérieure (« 120 jours cumulatifs de présence »).La Carte du Combattant constitue la reconnaissance du statut d’ancien combattant, vétéran.

Quel que soit le conflit mentionné ci-dessus, la possession de la carte du combattant donne accès
à un certain nombre de droits :
– la qualité de ressortissant de l’ONAC qui ouvre la possibilité :
– en cas de difficulté financière, d’obtenir auprès de l’ONAC des aides spécifiques
correspondant à chaque situation,
– d’accéder prioritairement aux 8 maisons de retraite de l’ONAC et au réseau des
maisons de retraite labellisées « Bleuet de France » pour leur qualité,
– d’accéder à des formations de reconversion professionnelle au sein des 9 écoles
de l’ONAC.
– la retraite du combattant à partir de 65 ans (60 ans sous certaines conditions)

– l’attribution du Titre de Reconnaissance de la Nation (TRN), sauf aux incorporés de
force dans l’armée allemande,
– la souscription d’une rente mutualiste majorée par l’État,
– le port de la Croix du Combattant,
– l’attribution à partir de l’âge de 75 ans d’une demi-part supplémentaire de quotient
familial pour le calcul de l’impôt sur le revenu (sous certaines conditions et sans cumul
possible avec une demi-part supplémentaire attribuée à un autre titre), avantage
également attribué aux veuves de titulaires de la carte du combattant ayant atteint le
même âge.
– les personnes titulaires de la carte du combattant et d’une pension militaire d’invalidité
remplissant certaines conditions peuvent obtenir le statut de grand mutilé.

http://www.veteransjobscenter.com/vjc/les-chroniques-de-vjc/nouveaux-criteres-d-attribution-a-la-carte-du-combattant-.html

Publié le 07/10/2014

Les commentaires sont fermés.