Licorne : hommage aux tués du 9 février 1993

Licorne : hommage aux tués du 9 février 1993

Mise à jour : 15/02/2013 22:59

Le 9 février 2013, un détachement de la force Licorne a retrouvé et réhabilité la stèle rendant hommage aux militaires français tués lors d’un accident d’hélicoptère en février 1993.

Licorne _ hommage aux tués du 9 février 1993 1

Pour mémoire, le 9 février 1993, un hélicoptère Fennec s’écrasait dans la région de Dabakala, une ville située à 90 km au nord-est de Bouaké, tuant ses cinq occupants. Le lieutenant-colonel Saboret, chef de corps du 43e bataillon d’infanterie de marine, le capitaine Finot, commandant l’escadron blindé, le sous-lieutenant Dupiol, commandant de bord du Fennec, l’aspirant Liefhooghe son copilote, et le sergent-chef Glabs, le mécanicien de l’appareil, effectuaient une mission de reconnaissance dans la région.

Vingt ans plus tard, la force Licorne a rendu hommage à ces hommes morts en service commandé. C’est l’équipage du Fennec de la force Licorne (escadron d’hélicoptères 3/67 «Parisis»), et un lieutenant de la compagnie d’infanterie du 3e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) qui se sont chargés de cette mission. L’équipage s’est rendu sur la zone de Dabakala en cette matinée anniversaire. Après quelques minutes de recherche, la stèle s’est révélée dans les broussailles. Avec l’aide de quelques habitants, ils ont débroussaillé, lavé et repeint cette stèle avant d’organiser une intime mais solennelle cérémonie du souvenir.

Licorne _ hommage aux tués du 9 février 1993_2

Licorne _ hommage aux tués du 9 février 1993_3